Rapport développement durable 2021 : peut mieux faire…

Mots-clés : , ,

La présentation du rapport sur la situation du département du Nord en matière de développement durable a lieu classiquement chaque année. Benoît Vandewalle est revenu sur les initiatives mises en œuvre dans les services départementaux et a rappelé nos priorités.

Les objectifs du document sont consensuels :
– la lutte contre le changement climatique,
– la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources,
– la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations,
– l’épanouissement de tous les êtres humains,
– une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Ils sont dans la continuité de la feuille de route Nord durable que nous avons votée en fin d’année dernière. Nous nous félicitons de ce tournant dans votre mandat.

Jusqu’à très récemment, nous n’avions que très peu entendu parler dans notre hémicycle d’environnement et de transition écologique. « Mieux vaut tard que jamais » dirons-nous !

Nous avons noté les points positifs dans le changement des pratiques :
– une diminution de 31% des impressions papiers et de 75% des gobelets plastiques (avec évidemment l’effet confinement) ;
– 54 nouveaux sites équipés d’un outil pour la maîtrise des consommations énergétiques ;
– le déploiement du tri sélectif sur l’ensemble des sites et l’expérimentation du 0 déchet.

Le bilan des émissions de gaz à effet de serre montre une augmentation entre 2015 et 2017 mais une diminution depuis 2018. Cela va dans le bon sens.

Toutefois, nous continuons de déplorer l’absence de parole politique forte sur certains enjeux, ceux liés à la santé environnementale et à l’interdiction des pesticides et des néonicotinoïdes.

Nous souhaiterions également entendre parler de la mise en place d’un budget climatique qui peut être un outil d’aide à la décision et une garantie de la responsabilité climatique du Département du Nord.

Nous souhaiterions également que soit affiché un plan cyclable plus ambitieux avec des investissements plus massifs pour soutenir la pratique du vélo sur nos routes départementales.

Enfin, le Département du Nord pourrait s’engager avec les citoyens nordistes sur des actions participatives. La transition écologique est aussi et peut-être surtout un enjeu de mobilisation citoyenne.