Le « oui mais » sur l’évolution de l’astreinte pour la protection de l’enfance

Mots-clés : , ,

Le Département a décidé de faire évoluer le système de l’astreinte des collaborateurs du Département pour l’Aide Sociale à l’Enfance. Nous partageons naturellement les objectifs du dispositif qui permettent notamment d’étendre les périodes d’astreinte pour assurer la continuité du service, une meilleure protection des enfants tout en assurant un meilleur accompagnement humain et financier aux agents concernés.

Pour autant, sur ce dossier, les organisations syndicales demeurent partagées sur la qualité du dialogue social et des réponses apportées par le Département pour accompagner le déploiement de ces astreintes.

Il aura d’ailleurs fallu une mobilisation des organisations syndicales pour qu’un CHSCT se réunisse sur ce dossier et qu’un plan de prévention des risques soit proposé.

Si nous sommes convaincus de l’importance du dispositif d’astreinte pour l’ASE, nous sommes une nouvelle fois très réservés sur la manière dont le dialogue social s’est déroulé pour proposer ce dispositif. C’est pour ces raisons que nous nous sommes abstenus sur le dispositif lors de la séance plénière du 15 février dernier.