Visite au salon de l’agriculture

Le salon international de l’agriculture qui a lieu en ce moment est une manifestation pédagogique, ludique, conviviale et festive, des qualités qui concordent bien avec l’objectif de susciter chez nos concitoyens tout à la fois :

  • la reconnaissance du travail de nos agriculteurs,
  • et le désir de consommer des produits sains et de proximité.

Les agriculteurs souhaitent aller à la rencontre des citadins qui sont aussi en demande d’information sur leur production et mettre l’accent sur l’intérêt de développer les circuits courts.

La majorité départementale ne peut que les encourager à s’engager dans cette voie, qui est incontestablement une voie d’avenir.

  • d’abord, parce que l’approvisionnement en produit frais régionaux est une demande des consommateurs,
  • ensuite parce que les agriculteurs y trouveront un meilleur retour économique de leur travail,
  • enfin parce que cela apparaît en tout point conforme aux objectifs du développement durable.

Le Département met déjà en place l’assiette durable dans certains de ses collèges, un dispositif qui met en place des circuits courts sur un territoire donné et qui sera modélisé dans les années à venir. Les collégiens concernés peuvent ainsi prendre des repas faits avec des produits locaux et ils en sont très satisfaits.

Au-delà des mesures techniques et financières décidées au niveau de l’Europe ou de l’Etat, la question est toujours la même : quelle agriculture voulons nous ?

Certes les modèles agricoles ne sont pas immuables. Mais les crises économiques, sanitaires ou environnementales, parfois même les scandales alimentaires, sont là pour appeler chacun à la plus grande vigilance et à la responsabilité.

En la matière, la majorité départementale souhaite se positionner en tant qu’accompagnateur des démarches de progrès et de solidarité, mises en œuvre par la profession elle-même, pour plus de sécurité et de traçabilité.

Ces démarches, ces missions seront multiples :

  • aider au développement local et à la diversification,
  • soutenir l’élevage nordiste et améliorer la qualité sanitaire,
  • développer la filière biologique,
  • accompagner les agriculteurs dans leur installation,
  • apporter une aide sociale adaptée,
  • participer à l’animation et à la reconnaissance du monde rural,
  • protéger les cultures et organiser l’aménagement foncier agricole.