Urgence écologique : il est grand temps d’agir !

Tribune de Didier Manier parue dans Nord 360 du mois de novembre 2020

Le Nord est l’un des départements les moins boisés de France avec moins de 9 % du territoire couvert contre 31 % au plan national. La majorité départementale vient de relancer une politique de soutien aux projets de plantation, de renaturation et de jardins familiaux. Le signal est positif. Toutefois, le budget est symbolique.

Dans le Nord, nous devons retrouver une véritable ambition face à l’urgence écologique. Dès 2001, la majorité départementale de gauche avait initié un Agenda 21. Nous sommes passés en 2006 à la Haute Qualité Environnementale pour les bâtiments départementaux. Par la suite, nous avons développé un Plan Climat Départemental. Nous avons également généralisé les achats éco responsables. Entre 2011 et 2014, nous avons enregistré une baisse de 15% des émissions de gaz à effet de serre des services départementaux, soit 85 000 tonnes CO² évitées sur trois ans.

Malheureusement, la majorité départementale de droite n’a pas poursuivi sur cette voie. Désormais, il faut combler le retard. Le Nord ne peut pas rester dans le dernier wagon de la transition écologique.

Pour le prochain mandat, nous souhaitons remobiliser le département sur l’ensemble des priorités écologiques : la lutte contre les pesticides, les perturbateurs endocriniens, le développement de l’agriculture bio ou raisonnée, les énergies renouvelables, la rénovation thermique des logements, le développement des pistes cyclables…

Sur l’écologie, le Nord doit retrouver une ambition globale !