Une autre politique est possible !

Mots-clés : ,

En Séance Plénière des 15 et 16 mars, la majorité départementale de droite nous a présenté son dernier budget de la mandature 2015-2021. Il s’agit pour elle d’un « budget de continuité ».

Leur stratégie est totalement dépassée. Face à la crise sanitaire, la droite départementale poursuit sur les mêmes logiques politiques et financières :

– sa priorité n°1 est toujours le désendettement : résultat, nous avons un niveau d’investissement digne d’un département de 1,6 million d’habitants comme la Gironde pas d’un département de 2,6 millions d’habitants comme le Nord ;

– sa préoccupation principale reste la maîtrise obsessionnelle des dépenses : elle n’a jamais fait machine arrière sur les désengagements du mandat ;

– le péché originel de son mandat demeure l’augmentation massive et démesurée des impôts sur le dos des contribuables nordistes : + 100 millions d’euros en moyenne par an !

La gestion de la droite est ringarde. Elle devrait appartenir au passé. Elle est prisonnière d’une stratégie comptable court-termiste. Elle se retrouve aujourd’hui en total décalage avec les enjeux de la crise.

Une autre politique est possible et souhaitable pour le Nord !

Face à la crise sanitaire, nous défendons deux priorités pour notre département : un plan d’urgence et un plan de relance.

Le plan d’urgence est un plan immédiat de mobilisation pour la population nordiste contre la casse sociale de la Covid-19.

Dès notre arrivée aux responsabilités, nous débloquerons des moyens supplémentaires à l’instar des départements de gauche : aide alimentaire en partenariat avec les associations caritatives, mesures d’accompagnement pour les jeunes, appel à projets contre l’isolement des personnes âgées, fonds de solidarité pour la vie associative, la culture et le sport…

Le plan de relance est un plan qui prépare l’avenir de nos territoires nordistes.

Lorsque nous serons aux responsabilités, il faudra mettre le Nord sur les rails de la transition écologique et solidaire : planifier un nouveau plan cyclable départemental, agir pour la reconversion de nos anciennes friches industrielles, urbaines et rurales, soutenir l’Economie Sociale et Solidaire, investir massivement pour la réhabilitation des logements aux côtés des bailleurs sociaux et favoriser les emplois utiles, locaux et non délocalisables.

Le Nord doit prendre un nouveau départ.