Ressources humaines : manque de lisibilité sur la politique de recrutements

Mots-clés : , ,

Soraya Fahem est intervenu en séance plénière concernant l’ouverture d’une nouvelle série de postes à des personnes contractuelles.

L’exécutif a présenté une nouvelle délibération qui vise à permettre le recrutement par voie contractuelle d’une nouvelle série de postes. Cette fois-ci, il s’agit de 46 postes. Une délibération traditionnelle tant nous avons l’occasion d’y revenir à chaque séance plénière.

Il est vrai qu’il existe dans certains domaines d’intervention de réelles difficultés de recrutement et un caractère d’urgence. Pour autant, nous ne pouvons que nous interroger, encore une fois, sur les causes de ces difficultés et de cette urgence.

Non obstant la politique de réduction de la masse salariale entreprise en 2015, n’est-ce pas aussi un certain manque d’anticipation et d’une vraie politique en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences qui feraient défaut ?

Le rapport précise en effet que ces recrutements de contractuels « urgents » concernent pour beaucoup d’entre eux les remplacements de départs à la retraite… 66 pour le seul mois de septembre.

Concernant le recrutement de tous ces contractuels, nous avons demandé à connaitre les actions entreprises pour résorber la précarité de ces personnels, les formations mises en place et le type d’accompagnement pour aider ces contractuels à préparer et passer des concours en vue de leur titularisation.

Comment penser, alors que l’aide et l’accompagnement des plus précaires de nos concitoyens sont au cœur des missions du Département, que celui-ci pourrait placer des agents du service public dans un statut aussi précaire qu’est le recrutement par voie contractuelle. D’autant que nous n’avons aucune information sur la durée de ces contrats.

Aussi, comme depuis plusieurs mois, nous avons demandé à avoir un bilan détaillé des embauches réelles de contractuels au sein des services, de l’évolution de ces données au cours des dernières années ainsi que les formations en place pour ces personnels.

Eu égard à tous ces éléments et à un manque de visibilité et de lisibilité sur ces très nombreux recrutements par voie contractuelle, nous avons voter contre cette délibération.