Quand réfugiés ne rime pas avec solidarité !

Mots-clés : , , , ,

Alors que Michel DAGBERT, Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais, entend se différencier de « la rhétorique du repli sur soi du FN », dans le Nord c’est silence sur toute la ligne. Le contraste avec le courage et la combativité de nos voisins en dit long.

Le communiqué du Président (Les Républicains) de l’Assemblée des Départements nous laissait pourtant entrevoir un peu d’espoir : « Face au défi humanitaire de l’accueil des réfugiés, l’Assemblée des Départements de France exprime sa solidarité active. Les Départements, fidèles à leur vocation sociale, 
prendront toute leur part dans le dispositif de soutien aux migrants. »

A croire qu’au sein de la droite départementale, le sujet est sensible. Alors que Gustave DASSONVILLE déclare qu’ « accueillir des migrants serait irresponsable et préjudiciable pour les Halluinois ». Olivier HENNO se dit prêt à prendre sa part à Saint-André et participe à la réunion de travail organisée par Bernard CAZENEUVE.

Entre individualisme et solidarité, il faudra bien trancher !

Pour les élus SRC, pas de place pour l’hésitation ! Aux côtés des villes et de l’Etat, le Nord se doit de prendre toute sa place dans le futur dispositif.