MAGAZINE LE NORD AVRIL 2017

Protection de l’enfance et jeunesse : l’accompagnement en recul

La protection de l’enfance est au cœur des compétences départementales. La gauche a toujours maintenu les moyens accordés à l’enfance et la jeunesse afin de répondre aux besoins de notre département. En effet, plus de 20 000 mineurs y font l’objet d’une mesure de protection.

Malheureusement, depuis 2015, la droite prend des mesures qui déstabilisent la protection de l’enfance. Les économies budgétaires sont devenues prioritaires.

Ainsi, les établissements d’accueil subissent une baisse de 15% de leur dotation sur trois ans. En conséquence, 700 places en foyer vont être supprimées d’ici fin 2018.

Les jeunes majeurs sortant de l’aide sociale à l’enfance sont désormais moins bien accompagnés alors qu’ils sont davantage exposés aux problèmes de formation, de santé, d’insertion et de logement.

Les financements en faveur des clubs de prévention diminuent chaque année. Pourtant ils exercent des missions majeures dans nos quartiers : prévention de la radicalisation, lutte contre les addictions et décrochage scolaire.

En matière de jeunesse et de protection de l’enfance, la majorité départementale se fixe des objectifs ambitieux. Mais, de manière contradictoire, elle réduit les effectifs et les moyens financiers nécessaires pour accompagner les jeunes. Il y a un fossé entre le discours et les actes de la droite.

Didier MANIER

Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen