Prévention : les désengagements financiers nuisent à la santé !

Mots-clés : , , , , ,

Cette tribune a été publiée dans le magazine Le Nord du mois de mai 2018. 

La santé est un enjeu majeur pour notre département. Entre 2011 et 2015, la majorité départementale de gauche a travaillé sur un plan Santé bien-être avec une priorité : la prévention en direction de tous les Nordistes avec l’implication de l’ensemble des acteurs, notamment associatifs.

Chacun sait en effet qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Malgré cela, la majorité départementale de droite a réduit des actions en faveur de la santé.

En matière de prévention, les financements départementaux ont diminué pour des structures qui luttent contre les addictions et les conduites à risques. A Cambrai, le centre de dépistage anonyme et gratuit assuré par le service de prévention santé ne fonctionne plus depuis le 1er janvier. La population, les jeunes doivent désormais se rendre à Douai ou Valenciennes.

Le budget des services de protection maternelle et infantile est passé de 3,7 millions d’euros en 2015 à 2,8 millions d’euros en 2018, soit une baisse de 25%.

En outre, des associations ont subi une baisse de leur financement : don du sang, structures de prévention de l’obésité et celles qui agissent auprès des publics fragiles ou encore les associations qui accompagnent les victimes de maladies professionnelles. La santé des Nordistes mérite mieux que ces désengagements !

Didier MANIER

Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen