Nos engagements pour le logement dans le Nord

Pour de trop nombreuses personnes, le logement est un problème, souvent pour des raisons financières. Qu’il s’agisse de trouver un premier logement ou un logement plus adapté à la composition familiale, à un handicap ou au vieillissement. Dans le Nord, 87 400 demandes de logements sociaux sont en attente de satisfaction.

C’est pourquoi le Département a adopté fin 2014 le Plan départemental de l’Habitat notamment pour accompagner les collectivités locales en fonction des besoins et dans une logique de solidarité avec les publics prioritaires et d’équité entre les territoires. Cette politique continuera de s’appuyer sur Partenord Habitat, l’Office départemental, auprès de qui nous nous engageons pour plus de 16 millions d’euros avec trois objectifs principaux : construire davantage de logements, développer la fluidité du parcours résidentiel notamment pour les personnes les plus fragiles en terme de ressources financières et améliorer la qualité du parc immobilier, en luttant principalement contre la fracture énergétique.

  • Soutenir la production de logements sociaux en portant l’augmentation de la production globale de 450 en moyenne aujourd’hui à 600 logements nouveaux par an.
  • Encourager la construction de logements sociaux en mettant à disposition du foncier départemental et en soutenant les opérations de construction par des garanties d’emprunts départementales.
  • A travers l’innovation, le Département s’engage à proposer des prestations et des produits adaptés aux besoins des populations en respectant leur singularité (jeunes, étudiants, personnes âgées ou personnes à mobilité réduite) et leur milieu (rural/urbain). D’autre part, c’est en innovant que le Département va ralentir le phénomène d’exode rural et créer les conditions de maintien des populations, et en particulier des jeunes.
  • Créer un Observatoire qui sera conçu comme un outil de connaissance et d’aide à la décision pour les élus locaux et leurs services en matière d’habitat. Il constituera un relais vers les observatoires locaux. Il permettra d’animer une démarche de réflexion sur la thématique habitat avec l’ensemble des partenaires.
  • Réformer le Fonds Solidarité Logement par une gestion plus efficace et une participation accrue des contributeurs et en particulier des fournisseurs d’énergies.