Jardin solidaire Vx-Condé_MG_2535

Le développement durable et solidaire : une nécessité de premier ordre

La préoccupation écologique a été celle du département du Nord dés les premières lois de décentralisation. Elle est devenue une nécessité de premier ordre.

C’est grâce à cette implication immédiate que notre collectivité gère actuellement 3500 hectares de sites protégés, et a posé un droit de préemption sur plus de 7500 hectares.

Nous avons des dunes, des terrils miniers, des bois alluviaux, des tourbières alcalines, des zones où nous avons la chance de trouver des espèces animales ou végétales en voie de disparitions.

Roselière des Fiantons Rieulay_MG_8721Le Département a pleinement joué son rôle de protection de notre patrimoine naturel. Au-delà, notre politique écologique est souvent citée comme la plus pertinente, la plus audacieuse en France. Elle est assortie de dispositifs d’éducation à l’environnement, de prise de conscience environnementale, et du développement de nombreuses animations pour tous les publics.

C’est une excellente façon de joindre l’utile à l’agréable, et de faire en sorte que la préservation de notre environnement ne soit pas simplement une nécessité, mais qu’elle soit également une chance pour tous de profiter des richesses que la nature nous a léguées.

Il y a aussi à la clef, le développement du tourisme, des nouvelles activités autour de l’environnement, des emplois d’insertion, la pratique de sports natures, des animations en direction de tous les publics.

Un schéma départemental va déployer plus de 50 actions liées à l’écologie et l’éco-citoyenneté.

Préserver la nature est un devoir de solidarité envers les générations futures. Le Nord a pris et prendra toutes ses responsabilités sur ces enjeux vitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *