Journée des oubliés des vacances : que fait le Département du Nord ?

Mots-clés : , , , , , ,

Le Secours populaire français organisait, hier, la journée des oubliés des vacances pour les enfants qui n’ont pas eu la chance de partir pendant l’été.

En France, un enfant sur trois ne part pas en vacances. Selon l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes, trois millions d’enfants ne partent pas en vacances, même pour une nuit.

Il s’agit d’un véritable problème social.

Pour lutter contre cette inégalité et permettre à des jeunes de s’évader quelques jours, notre précédente majorité départementale de gauche avait mis en place une politique d’aide au départ.

L’opération « un été en Nord » permettait à un millier de jeunes de 11 à 15 ans de partir gratuitement au mois d’août sur un site du département. En 2016, le dispositif a été supprimé.

Depuis le début du mandat, la majorité départementale de droite a également décidé de baisser de moitié les crédits consacrés au départ des enfants de l’aide sociale à l’enfance qui sont les plus défavorisés.

En outre, les associations caritatives ont subi des baisses ou des suppressions de financement. Par exemple, l’association Vacances du Cœur, après 30 années de collaboration avec le Département du Nord, s’est vue notifiée l’arrêt brutal du partenariat. Entre 2010 et 2014, l’association avait pu bénéficier de 478 000 euros par an ce qui lui avait permis de faire profiter chaque année à 900 jeunes de séjours en France et à l’étranger.

Non vraiment, la solidarité, l’éveil et l’autonomie des jeunes nordistes ne sont plus des priorités. Les oubliés des vacances sont aussi les grands oubliés du Département.

CP 24.08.2018 JOURNEE OUBLIES DES VACANCES