Jean-René Lecerf défend-il les intérêts du Nord et des Nordistes ?

Mots-clés : , , , , , ,

Communiqué de Didier Manier
Président du groupe Socialiste, Radical et Citoyen

L’Assemblée des Départements de France (ADF) a tenu son 89ème Congrès à Bourges les 17 et 18 octobre dernier.

Dans un climat glacial, ce Congrès a marqué une rupture claire du dialogue entre le gouvernement et l’Assemblée des Départements de France.

Dans leur diversité, les Présidents des Départements de France ont voté à l’unanimité une motion contre le projet de réforme fiscale du gouvernement. A l’unanimité oui… moins une abstention, celle de Jean-René Lecerf !

En se désolidarisant des autres Départements, Jean-René Lecerf espère s’attirer les bonnes grâces d’Emmanuel Macron. C’est une erreur stratégique dont les Nordistes payeront le prix !

Pour Didier Manier, « en se désolidarisant des autres Départements, Jean-René Lecerf espère s’attirer les bonnes grâces d’Emmanuel Macron. C’est une erreur stratégique dont les Nordistes payeront le prix ».

Afin de tenir sa parole de supprimer la Taxe d’habitation, le Président de la République prend les Départements en otage en proposant une réforme de la fiscalité locale qui les prive de ressources dynamiques. En transférant la Taxe foncière aux communes et en la remplaçant par une part de CVAE, c’est l’autonomie financière des Départements qui est compromise.

Alors que l’ADF espérait en compensation une possibilité de modulation des droits de mutation (DMTO), le gouvernement a exclu fermement cette piste.

Le gouvernement démontre qu’il n’a tiré aucune leçon de la crise de gilets jaunes !

« Ce gouvernement nous emmène dans le mur ajoute Didier Manier. Il tape sur les collectivités qui agissent au quotidien pour réduire les fractures territoriales. Le gouvernement démontre qu’il n’a tiré aucune leçon de la crise de gilets jaunes » !

Au-delà de la question fiscale et financière, quelle vision porte le gouvernement en direction des territoires ?

Les collectivités territoriales sont une composante de la République, pas des sous-traitants de l’État !

« Contractualisation financière, Plan pauvreté, Stratégie sur la protection de l’enfance, il y a une dérive claire de la contractualisation » assène Didier Manier. « Les collectivités territoriales sont une composante de la République, pas des sous-traitants de l’État ! »

André Viola, président PS de l’Aude et président du groupe de gauche de l’Assemblée des départements de France ajoute « c’est toujours la même musique : tous derrière nous ou ce sera le Front national. Nous disons que c’est la méthode Macron qui permettra la montée du Front national ».