Face à la crise, nos services publics en première ligne

Mots-clés : ,

Édito de Didier Manier dans le magazine Nord 360 avril-mai 2020

L’épidémie du coronavirus révèle la grande fragilité de notre société. Elle met en évidence l’importance et le rôle central des services publics fondamentaux comme la santé mais également dans des domaines, sous la responsabilité du département, tels que la sécurité avec le service départemental d’incendie et de secours, l’action sociale et l’accompagnement des plus fragiles avec la protection maternelle et infantile, la prévention santé, les EHPAD et l’aide sociale à l’enfance.

Face à la crise, nos services publics de proximité sont pleinement mobilisés et continuent de fonctionner dans des conditions particulièrement difficiles. Que l’ensemble des agents départementaux, pleinement mobilisés, en soient remerciés. Leur sécurité doit être garantie du mieux possible. 

L’éradication du coronavirus est la priorité absolue. Cependant, des leçons devront être tirées pour l’avenir. Les services publics ont été mis à mal ces dernières années sur l’autel des économies budgétaires. Mis actuellement sous tension, ils se révèlent être nos biens les plus précieux, avec en première ligne les « fonctionnaires » !

Il y a nécessité de réfléchir aux véritables priorités : la lutte contre les inégalités, la transition écologique, le renforcement de nos services publics nationaux et départementaux qui peuvent maintenir la solidarité dans les territoires et préparer un avenir que nous voulons plus serein que celui qui s’annonce, avec des tempêtes autrement plus violentes que celle que nous connaissons aujourd’hui, si nous ne sommes pas capable de choisir une autre voie. Le débat est un impératif absolu. 

Prenez soin de vous !

Didier MANIER
Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen