Ehpad et services d’aides à domicile : des structures fragilisées en première ligne !

Les Ehpad et les services d’aide à domicile étaient déjà en tension avant la crise du coronavirus. Les Ehpad souffrent d’un sous-effectif chronique. Les aides à domicile sont pour beaucoup en difficulté financière dans un secteur qui peine à recruter.

Le coronavirus n’a fait qu’ajouter de la crise à la crise.

Face à l’épidémie, les structures ont dû recruter du personnel supplémentaire. Elles ont également dû faire des achats de première nécessité pour protéger leurs personnels et les personnes âgées. Elles ont dépensé sans compter pour apporter des protections sans aucune aide. Certaines structures ont même mis en place des équipes volantes pour accompagner les personnes dès leur sortie de l’hôpital sans financement supplémentaire.

A l’occasion de la Séance Plénière du 24 avril, le Conseil départemental du Nord a renouvelé la convention avec la CNSA sur la « modernisation » des services d’aides à domicile qui semble en décalage avec l’urgence actuelle face au Covid-19.

Enfin, il faut rappeler la principale revendication des structures : la revalorisation de la tarification horaire afin de combler leur déficit actuel fruit du déséquilibre entre les montants de l’heure facturée et le coût de revient.