Droit aux vacances : le Département du Nord doit agir !

Tribune de Didier Manier publiée dans le magazine Le Nord du mois de juillet 2019.

En France, 3 millions d’enfants sont totalement exclus du droit aux vacances, même pour une nuit : un enfant sur trois. Cette situation est inacceptable. Les vacances ne sont pas un luxe. Elles devraient être un droit au même titre que le droit à l’éducation, aux loisirs ou à la culture. Les vacances favorisent le bien-être. Elles permettent aux enfants de s’enrichir, de s’ouvrir aux autres et de développer de nouveaux apprentissages.

Malheureusement, la situation se détériore. En 2016, les colonies de vacances n’ont accueilli que 800 000 enfants, contre plus d’un million en 2007.

Dans le Nord, quelle est la réponse de la majorité départementale actuelle aux oubliés des vacances ?

Depuis le début du mandat en 2015, la majorité départementale de droite a diminué de moitié l’enveloppe financière consacrée aux départs en vacances des jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance.

L’opération « un été en Nord » permettait à 1 000 jeunes de 11 à 15 ans de partir gratuitement au mois d’août sur un site départemental. En 2016, le dispositif a été supprimé.

En outre, les partenariats avec des associations caritatives ont pu être rompus. Par exemple, l’association Vacances du Cœur, après 30 années de collaboration avec le Département du Nord, s’est vue notifiée l’arrêt brutal de leur collaboration.

Les oubliés des vacances ne doivent pas rester les oubliés du Département !