Canal Seine-Nord-Europe : l’État enfin au rendez-vous !

Mots-clés : , , ,

Il aura fallu beaucoup de ténacité pour enfin obtenir l’engagement ferme de l’État sur le financement du Canal Seine-Nord-Europe. C’est chose faite depuis le 22 novembre dernier avec le déplacement du Président de la République à Nesle.

Union européenne et collectivités territoriales avaient répondu présentes depuis bien longtemps.

C’est pourquoi il n’est pas inutile de revenir sur l’arbre généalogique de ce projet.

Tout d’abord pour rappeler l’héritage du montage de l’opération réalisé sous le quinquennat de Nicolas SARKOZY. Le modèle économique du Partenariat Public – Privé défendu par le Gouvernement de l’époque avait pour conséquence directe une explosion des coûts du projet évalué alors à plus de 7 milliards d’euros. Nous allions tout droit vers un enterrement de première classe.

Ensuite, pour rappeler le travail important de reconfiguration réalisé par Rémi PAUVROS qui a finalement permis de remettre en selle le projet et d’aboutir en février 2015 à l’approbation de l’avant-projet par le Gouvernement.

Enfin, pour rappeler l’engagement financier sans précédent des collectivités territoriales à hauteur d’un milliard d’euros dès février 2015.

Alors Président du Conseil général, Didier Manier avait signé l’acte d’engagement à hauteur de 200 millions d’euros pour le Nord en compagnie des Présidents des Départements du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise.

Depuis, nous pouvons constater avec satisfaction la poursuite de cet engagement volontariste de la part des Régions Hauts-de-France et Ile-de-France, des 4 Départements et des intercommunalités de notre territoire.

Sans cet activisme des élus locaux et des parlementaires dans leur diversité, l’Union européenne n’aurait jamais abondé sa participation à hauteur de 50% des études et de 40% du projet.

Tout cela, nous pouvons en être fiers collectivement !