Baisses des subventions aux associations : la culture sacrifiée !

Tribune parue dans le magazine Nord le Département août – septembre 2015

La droite départementale a choisi, en cours d’année, de diminuer – parfois de supprimer – les subventions attribuées aux acteurs culturels de notre département : les associations d’insertion par la culture comme les Restos du Cœur, les scènes nationales ainsi que l’ensemble des festivals nordistes comme le Concert d’Astrée, le Name Festival ou les Nuits Secrètes.

Il s’agit d’une baisse brutale sans concertation. La méthode est violente. Les structures sont mises devant le fait accompli. Les baisses vont de moins 10 à moins 40%. Il n’y a eu aucune négociation possible. L’équilibre économique de certains projets est en péril !

Nous savons pertinemment que les économies sur la culture ne vont rien régler. Le Nord, comme l’ensemble des Départements français, est dans une situation financière extrêmement contrainte en raison des transferts de charge insuffisamment compensés par l’Etat. Les allocations individuelles de solidarité, notamment, connaissent une croissance incontrôlable. Le versement du RSA coûte à lui seul un peu moins de 60 millions d’euros par mois au Département. A titre de comparaison, la culture représente 13 millions d’euros par an sur un budget total de plus de 3 milliards et demi d’euros ! L’économie est symbolique. Ses conséquences sont négatives pour les associations.

Malgré les difficultés budgétaires, l’ancienne majorité de gauche a toujours fait le choix de maintenir les crédits de la culture. A nos yeux, la culture n’est pas un luxe. La culture rassemble. Elle permet des instants de réflexion mais aussi de partager des moments d’émotion, de s’évader ou de se retrouver lors de grands événements populaires. En temps de crise, les arts et la culture sont plus indispensables que jamais !

Didier Manier
Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen